Le changement climatique et la dégradation de l’environnement auront des effets considérables sur le monde du travail. «Or, si l’on discute beaucoup de ces thématiques, on n’accorde pas suffisamment d’attention à la nécessité de fournir aux travailleurs les compétences nécessaires pour mettre en œuvre une économie durable et verte», explique Olga Strietska-Ilina, spécialiste principale au Service des compétences et de l’employabilité au sein de l’Organisation Internationale du Travail (OIT).

Le changement climatique et la dégradation de l’environnement constituent les plus grands enjeux de notre temps. Les Etats signataires de l’Accord de Paris de 2015 sur les changements climatiques reconnaissent la nécessité d’agir de toute urgence. Mais l’engagement en faveur de la durabilité environnementale n’est, en soi, pas suffisant. D’un côté, le changement climatique et la dégradation de l’environnement entraînent une baisse de la productivité et des suppressions d’emplois, et ce sont les populations les plus vulnérables qui en pâtissent de manière disproportionnée. De l’autre, la transition vers une économie verte permettrait, pour autant qu’elle soit gérée convenablement, de créer des dizaines de millions d’emplois durables.

Lire l’article ici 

Un article de Olga Strietska-Ilina dans l’OIT 

 

C’est dans cette démarche que s’inscrit la création de WiserSKILLS. En effet, son objectif est d’accompagner la transformation des métiers. WiserSKILLS aide les collaborateurs à mieux se connaître, à identifier leurs atouts et leurs modes de fonctionnement. Surtout, elle met en avant les compétences attendues sur les différents métiers

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.